rachat credit

Quelle école pour devenir courtier ?

Avant d’exercer comme courtier, non seulement une formation est requise au préalable, mais aussi l’intéressé doit avoir des qualités sont requises. De plus, une fois la formation achevée, deux options se présentent au jeune courtier diplômé : exercer comme salarié dans un cabinet de courtage ou en tant qu’indépendant.

Formation requise pour devenir courtier

Devenir courtier n’exige pas de parcours spécifique. On devient courtier en empruntant plusieurs voies d’accès. Le minimum pour faire partie d’un cabinet de courtage est de 2 années après le Bac. Par contre, avec un Bac + 5, l’évolution au sein du cabinet est rapide et l’éventualité d’être à la tête de son propre cabinet se présente. Pour être sûr d’évoluer, il faudra un BTS Assurance, un DUT carrière juridique ou un DEUST Banque Organisme Financiers 2 et de Prévoyance pour un Bac + 2 et une licence professionnelle Banque assurance ou Finance pour un Bac +3. Pour un jeune qui veut débuter sa carrière avec un Bac + 5, il peut obtenir soit un diplôme de l’Ecole Supérieure de Commerce et de gestion, un diplôme d’Ingénieur, un diplôme de l’Ecole Nationale d’Assurance, un diplôme d’université de l’Institut des Assurances, un master professionnel en droit, assurance ou finance. Le choix de la formation par le candidat dépend du type de courtage qu’il voudra exercer.

Carrière de courtier

La carrière de courtier débute généralement en tant que salarié dans un cabinet de courtage qui peut être soit un grand cabinet appartenant à de grands groupes parfois internationaux, soit de petits cabinets n’ayant pas plus de 4 employés. Exercer dans un grand cabinet de courtage (courtier montpellier) est l’idéal car il est sujet à des restructurations et dispose des opportunités continues d’embauche contrairement aux petits cabinets où ce n’est pas pareil.

Cependant, il est important de bien choisir son domaine de courtage car les cabinets ont une situation inégale. En outre, les plus brillants peuvent exercer comme courtiers indépendants soit en s’installant à leur propre compte ou en rachetant un portefeuille de clients.